Menu

Chélidoine grande éclaire

Nom vernaculaire en français : Chélidoine Grande-Eclaire ou chélidoine, grande chélidoine, herbe à verrues, chélidoine majeure, grande éclaire, lait de sorcières, herbe aux boucs.
Nom vernaculaire en néerlandais : Stinkende gouwe.
Nom latin : Chelidonium majus.

Description : Cette plante haute de 30 à 80 cm a des feuilles molles, très découpées. Chaque division ressemble à une feuille de chêne. Les fleurs, grandes et jaunes donnent naissance à des fruits en forme de mini-haricots bosselés renfermant de très nombreuses graines. C’est une plante très commune au pied des haies, sur les bords des chemins et dans les fissures des murs.

Histoire : De la même famille que le coquelicot, la Chélidoine signifie en grec « hirondelle ». On pense que c’est parce qu’elle fleurit au moment de l’arrivée de ces oiseaux en Europe. On dit qu’au temps jadis elle servait aussi à soigner certaines affections oculaires (légende sous réserve).

Propriétés et usages : Contenant un latex jaune orangé, elle est aujourd’hui surtout utilisée pour soigner les verrues, d’où l’appellation populaire d’herbe à verrues. Attention, si vous l’utilisez pour soigner des verrues, ce latex peut provoquer de légères brûlures si vous l’exposez au soleil !